Chapitre 14 : Éveil d’un Clone

Journal de bord commun

Rapport de Haven-Jane CF01.

La base de la Clone Factory Inc. n’est plus notre sanctuaire.
Elle ne l’a jamais été.
Nous l’avons fouillée de fond en comble.
Nous avons détruit tous les espions et mouchards électroniques si négligemment oubliés par nos « géniteurs ».
Du moins, tout ceux que nous avons trouvé.
Quelque chose me dit qu’il doit y en avoir d’autres.

Sans compter ce système qui leur permet de savoir en permanence où nous sommes.

Nos dernières missions dans Faultline,
Les derniers évènements qui se sont produits autour de nous,
Nous ont, enfin, fait réagir.

Le complexe de la Clone factory Inc. s’étend sur des dizaines et des dizaines d’étages souterrains.
Les ascenseurs, les escaliers roulants, les chambres fortes, les réserves, les bureaux, les salles de réunion, les installations sportives, le complexe médical, les laboratoires de recherches, les générateurs, nos chambres, tout a été enterré profondément.

Bien caché, à l’abri dans les profondeurs de la terre, se trouve La Chambre.
Cet espace ovoïde, entouré de plusieurs champs de forces est protégé de toute attaque, ou de toute intrusion.
Il est pourvu d’un système de générateurs dont la technologie me laisse penser qu’ils sont d’origine rikti
Il renferme plusieurs dizaines de capsules, toutes identiques.
Seules quelques inscriptions codées permettent de savoir ce qui se trouve là, si bien gardé.

C’est un endroit froid et stérile, sans âme.
A l’image de ceux qui nous ont conçus.

Je suis claustrophobe.
A tel point que je dois régulièrement sortir de notre complexe pour respirer et voir un bout de ciel.
A tel point, que chaque mission dans les égouts ou les tunnels sous Paragon City est une véritable épreuve.
Me trouver ici, dans la Chambre, imaginer mon corps inconscient, enfermé dans un sarcophage, est pour moi, un enfer.
Une sueur glacée imprègne ma combinaison.
J’ai du mal à respirer.
Mon cœur bat la chamade.

Je sens la présence de mes frères et de mes sœurs près de moi.
Je sens la force et la détermination de chacun , de chacune.

Titanium-Jim CF01 et Gatling-Joe CF03 sont face à moi.
Ils savent ce que je ressens.
Ils connaissent mes cauchemars, mes peurs.
Je puise dans leurs regards le courage qui me fait défaut.

Je m’appuie sur la force douce et tranquille de Gatling-Jane CF01.
Elle se tient à mes cotés, calme et sereine.
Egale à elle-même.

De l’autre coté du triangle que nous formons, se tiennent Titanium-Joe CF01 et Mastery-Jane CF02.
Ils sont déterminés, sûrs d’eux.
Mastery-jane CF 02, la mâchoire crispée, le regard fixe, bouillonne de rage.
Mais elle la contrôle.

Aucune discussion.
Aucun mot.
Nous avons pris notre décision d’un commun accord.
Nous devons le faire.

Nous connaissons la procédure.
Nous l’avons apprise.
Nous l’avons répétée en simulation des centaines de fois.
Aujourd’hui, ce n’est plus un entrainement.

Mastery-Jane CF02 effleure les touches d’un clavier virtuel.
Un flot de lumière crue se déverse dans La Chambre.
Un léger vrombissement, un frémissement d’air.

Du sol émerge un sarcophage.
Il est en acier brossé.
Notre symbole : un globe d’énergie, stylisé.
Une série de chiffres et de lettres : ATMJCF01

Le couvercle se relève et s’escamote dans un chuintement.
Un champ de force, parcouru des légères variations rose et or.
Ce n’est qu’une des nombreuses protections qui veillent sur le contenu de la capsule.

Gatling-Jane CF01 les désactive un à un.
Gatling-Joe CF03 et Titanium-Jim CF01 surveillent les paramètres vitaux qui commencent à s’afficher sur les écrans de contrôle.

Mastery-Jane CF02 et Titanium-Joe CF01 se tiennent près à intervenir d’urgence.
La procédure est longue, délicate, complexe.
Une seconde d’inattention et tout tournera à la catastrophe.
Nous ne pouvons pas nous permettre d’échouer.

Gatling-Jane CF01 vient d’annuler la dernière protection.

Il est là.
A la limite de la conscience.
Ses lèvres et le bout de ses doigts sont légèrement bleus.
Sa poitrine se soulève.
Une inspiration profonde et douloureuse quand l’air remplit ses poumons.
Son corps se tend et s’arque.
Un cri.
Un regard bleu acier.
Qui ne nous voit pas encore.

La voix douce de Gatling-Jane.

– Bienvenue Mastery-Joe CF01.

Nous avons éveillé un de nos frères.

A suivre…

© Cenwen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s