Chapitre 15 : Amnésie

Journal de Bord Commun

Rapport de Haven-Jane CF01

Nous avons éveillé un de nos Frères.
Mastery-Joe CF01.

Il a tout de suite trouvé sa place au sein de notre petite famille.

Même à l’état embryonnaire, ses pouvoirs sont déjà impressionnants.
Il est encore un peu désorienté par son réveil.
Ca n’a rien d’étonnant.
On le serait à moins.
Il va bien.

Nous nous sommes séparés en deux groupes.
Un qui assure les missions à l’extérieur.
L’autre qui procède toujours à un nettoyage en règle de notre base.

Je m’occupe de l’entrainement.
A vrai dire, quand je vois comment notre nouveau frère gère ses capacités, je sais que je n’ai rien à lui apprendre.
Sauf, peut-être, à se ménager un peu.

Mastery-Jane CF02 nous contacte tous et toutes.
Elle veut nous voir en salle de réunion.
Elle a reçu un appel du Lieutenant David Wincott.
Il veut impérativement nous rencontrer.
Chez nous, à la base et non pas sur son territoire : les Crevasses.

Les Crevasses sont une zone de Parangon City.
Entouré par les douces collines de Cherry Hills, traversé par la Red River, parsemé de parcs, c’était un quartier résidentiel tranquille.
Autrefois, c’était un endroit agréable.
Il faisait bon y vivre.

Aujourd’hui c’est une zone de violence et de non Droit.
Une zone où tous les gangs s’affrontent.
Pour un quartier, un rue, un bout de trottoir, un abri bus, pour tout, pour rien.
Il n’y a plus aucun commerce, plus aucune entreprise, dans ce quartier dévasté.
Il n’y a plus de civils.
Les meurtres de policiers y sont monnaie courante.

David Wincott y est en poste depuis des années.
Il aurait pu être muté.
Il est resté.
Jamais, il n’abandonnera ses hommes.
Mais, il a une raison encore plus personnelle de rester dans cette zone de guerre.
Son fils, Sam.
Il a été enlevé, des mois auparavant.
Les hommes de son escadron ont été massacrés.
Son corps n’a pas été retrouvé.
Depuis, pas de nouvelles de ses ravisseurs.
Pas un signe de vie.
Aucune demande de rançon.
Depuis, il vit dans l’angoisse et l’espoir.

Qu’il quitte la zone des Crevasses, est en soi, un événement.
Qu’il veuille nous voir à la base nous surprend plus encore…

Nous sommes tous là.
Titanium-Jim CF01, Gatling-Joe CF03 et Gatling-Jane CF01,
L’équipe à l’extérieur a interrompu sa mission.
Mastery-Jane CF02 et Titanium-Joe CF01 ont suspendu les procédures en cours.
Je suis là, accompagnée de Mastery-Joe CF01.
Nous l’attendons.
Nous attendons.

Un appel sur le Video-Com.
C’est Wincott.
Il n’est pas seul.
Derrière lui, deux policiers en treillis noirs, cagoulés et un troisième homme, en civil.
A l’arrière plan, un fourgon du S.W.A.T.

Mastery-Jane CF02 leur accorde l’entrée de la base.
Les portiques de sécurité et de détection se déclenchent à leur passage.
Gatling-Jane CF01 les désactive.

Wincott et ses hommes sont armés.
Il ne nous viendrait pas à l’idée de leur demander de déposer leurs armes.
Elles font partie d’eux.

La base est une zone alliée.
Nous leur faisons confiance.
Nous sommes aussi assez nombreux pour pouvoir les neutraliser… en cas de besoin.

Un mini-drone les guide jusqu’à la salle de réunion.

David Wincott entre le premier.
Il doit avoir dans les 55 ans.
Ses traits sont marqués par la violence qu’il côtoie depuis si longtemps.
Par le chagrin aussi. Par la fatigue.

Les deux officiers du S.W.A.T se placent de part et d’autre de la porte.
Ils encadrent l’homme en civil.
La main sur la crosse de leur arme de service.
Deux statues noires dont les yeux vivants surveillent chacun des mouvements effectués dans cette pièce.

L’homme en civil est grand.
Il porte un chapeau qui cache son regard.
Un long trench coat masque ses vêtements.
Des menottes électroniques aux poignets, il semble étrangement absent.

Wincott nous dévisage un à un.
Je sens qu’il enregistre chacun de nos visages, chacune de nos caractéristiques.
C’est la première fois qu’il nous voit sans nos uniformes, sans nos visières.
C’est délibérément que nous nous exposons ainsi.

Il est notre allié.
Il nous a toujours fait confiance.
Quand tous nous rejetaient, il nous a tendu la main.
Sans rien attendre de nous.
Sans contrepartie aucune.

Il est venu jusqu’à nous aujourd’hui.
Nos visages à découvert sont un signe de respect.
De respect et de confiance.

Il ne se perd pas en bavardage.
Il désigne l’inconnu menotté et silencieux.

Mes hommes l’ont trouvé près du barrage de Red River, inconscient.
Entouré d’une demi-douzaine de cadavres. Des Trolls qui s’étaient mis en tête de faire sauter l’édifice et d’inonder ce qui reste des Crevasses.
Ils l’ont ramené jusqu’à l’hôpital de campagne.
Le médecin qui l’a examiné n’a relevé aucune blessure grave, juste des contusions,
de nombreuses traces de piqures, des marques de ligatures sur les avants bras et les chevilles.
-Il est désorienté, incapable de se souvenir de son nom, ou de ce qu’il faisait près du barrage. Il ne se rappelle pas de son combat. Rien. Le Doc pense qu’il ne s’agît pas d’un simulateur. Les symptômes lui font penser à une amnésie traumatique.
Il m’a appelé. J’ai fait quelques recherches. Il n’y a aucune trace de lui ou de ses antécédents dans les bases de données de Parangon City.
Je suis passé le voir. Je suis entré quand il se rhabillait. En le voyant, j’ai compris.
Et je vous l’ai amené. Enfin…, il a fallu l’aider un peu. Il n’a pas été très coopératif. Un de mes policiers est resté à l’hôpital avec une mâchoire cassée et quelques dents en moins. D’où les menottes. C’est l’un des vôtres.

Nous sommes abasourdis.
Incrédules.

Wincott le libère de ses entraves et lui rend sa liberté.
L’inconnu ôte son chapeau.

Et nous comprenons.
Nous sommes sous le choc.
C’est tellement évident pour qui nous connaît bien.

C’est l’un de nous.
Un que nous n’avons pas éveillé.
Sans mémoire.
Sans souvenirs.
Sans passé.
Un clone inconnu.
Mais un archétype référencé.

C’est un Reaper-Joe.
Et plus précisément, un CF02.

A suivre …

© Cenwen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s