Chapitre 24 : Révélations, partie 2/4

Journal Mnémosphère de Haven-Jane CF01

Fragment 10

Il ne me laisse pas le choix.
Il m’entraine à sa suite dans la nuit.
Nous laissons nos assaillants se débrouiller avec mes pièges.

Je ne me sens vraiment pas dans mon état normal.
Je n’aurai pas dû boire ces fichues vodka.
Sur le coup, ça m’avait semblé sympa de me détendre.
Là, c’est …
Bref…

– Buvez ça !

Il me tend une tasse de café dont l’odeur me lève l’estomac.

– Buvez ! j’ai besoin que vous ayez les idées claires.

Je ne sais pas où nous sommes.
Pas dans son bureau.

– Grâce à vous j’ai du déménager.
– ….
– Vous ne m’avez pas dit que vous étiez …un clone.
– Vous savez, ce n’est pas une grossièreté. Qu’est ce que ça change ?
– Beaucoup de choses.
– Ce n’est pas une réponse.
– Vous cherchiez à faire quoi, ce soir au Pocket D ?
– A trouver une piste.
– On ne peut pas dire que vous ayez été discrète.
– Vous n’aviez qu’à me donner des nouvelles. C’est vous l’enquêteur.
– Justement, ça demande de la discrétion. Maintenant, je suis grillé.
– Vous voulez arrêter ?
– Non, juste me faire oublier quelques temps.
– Vous me laissez tomber, en clair.
– Officiellement?…oui. Officieusement?… non. J’ai une piste pour vous. Enfin, une piste, c’est beaucoup dire. C’est une rumeur. J’essayais de la vérifier quand vous avez tout fichu par terre.

Il me tend une nouvelle tasse de son horrible café. Je crois que s ‘il continue comme ça, je vais vomir.

– Alors ? cette rumeur ?
– La chasse aux Clones est ouverte.

A suivre…

© Cenwen

Pendant ce temps :

Up and Down

J’ouvre les yeux, il fait nuit noire…

Un mouvement à mes côtés… Je sursaute ! Mes boucliers s’affolent et se lancent machinalement, éclaboussant l’intérieur du cockpit d’une lumière irisée et chatoyante… une main se pose alors sur mon bras. Douce, réconfortante… Je souris.

Ma soeur, Gatling Jane, est à côté de moi, dans le siège du pilote. Tout me revient soudain comme un raz de marée : la fuite éperdue, l’hélicoptère, l’appel de détresse, l’atterrissage en catastrophe au milieu d’un coin paumé, l’attente, la peur, la soif et la faim me tiraillant… et soudain ce jet venu de nulle-part… portant sur son flanc le symbole de la Clone Factory ! Cette sensation au creux du ventre, ce soulagement !

Jane me lance un sourire.

« Tu devrais dormir encore un peu… C’est peut-être ta dernière chance pour récupérer. On arrive bientôt, et quand on y sera, tu sais qu’il va falloir faire un débriefing complet…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s