Chapitre 3 : Lendemain d’Invasion

Journal de bord commun.

Rapport de Haven-Jane CF01

Je suis de retour à la base de la Clone Factory Inc.
La dernière offensive Rikti vient tout juste de prendre fin.
Mon départ et mes recherches pour retrouver Titanium-Jim CF01 devront attendre.
Mes frères et mes sœurs ont besoin de moi. Nous avons tous besoin des uns et des autres.

Parangon City est à nouveau un champ de ruines et de désolation.
Les chaines de télévision passent en boucle des déclarations gouvernementales rassurantes.
L’Omega Team parade à la une des journaux.
Les bornes délivrent leurs messages habituels : la ville est en pleine reconstruction, les travaux avancent.

Mais nous qui sommes sur le terrain, nous savons.
Nous savons qu’après chaque attaque, dans le chaos qui s’ensuit, le crime et la violence renaissent plus puissants qu’auparavant.

Les pertes civiles sont importantes.
Le corps des Super Héros, celui des anonymes, a encore payé un lourd tribut.
Nous devons patrouiller en ville et assurer la sécurité de nos concitoyens.

J’arrive dans notre base.
Gatling-Joe CF03 est fidèle au poste.
Il est au téléphone. Un indic. Il acquiesce à plusieurs reprises.Il est tendu.

Je signale ma présence.

– Bonsoir Joe.
– Salut Jane. Tu ne devais pas partir quelques temps ?
– Si, mais la situation réclame notre présence à tous.
– J’étais au téléphone avec un indic.
– C’est comme d’habitude ?
– Non, c ‘est encore pire…
– Ok, on y va, mais accorde-moi quelques minutes, je ne peux pas repartir dans cet état.

En effet, j’ai besoin d’une douche, d’une nouvelle combinaison et d’une visière neuve. Ma tenue est dans un état pitoyable. J’ai l’impression d’avoir pris un immeuble sur le corps.

Cinq minutes plus tard, nous sommes dans les rues de Steel Canyon.
Tout un groupe de Super Héros prend ses ordres près de Positron et de Valkyrie.
Le scanner de la police est plus illuminé qu’un sapin de Noël. Les forces de l’ordre ne savent plus où donner de la tête et acceptent notre aide pour deux missions bien précises.

Il faut que nous descendions dans les anciennes mines de Steel Canyon pour éliminer un gang de Déviés.
Nous devons ensuite reprendre un immeuble de la ville tombé aux mains d’un petit voyou et de son gang, Frappe Nocturne.

Nous n’avons aucun mal à localiser le gang des Déviés. Il faut dire qu’ils ne passent pas inaperçus. Nous les trouvons comme nous le pensions, terrés dans les mines sous l’ile du petit lac.

Gatling-Joe, toujours prévenant, passe le premier.
Tous les deux nous savons que cette mission est à hauts risques.
Deux, contre un gang de Déviés shootés à la Neuramph et à la Superadyne. Il va falloir y aller en douceur.

Nous avançons sur la pointe des pieds, en silence.
En dessous de l’ile, c’est un véritable dédale.
A un embranchement, Joe me fais signe. Le premier groupe de gardes à neutraliser est sur notre gauche. Devant nous, un autre groupe, deux lieutenants. Nous allons les isoler de leur troupe en éliminant les acolytes un par un.

Nous nous concentrons tous les deux.
Je nous entoure d’un voile de ténèbres qui fait de nous des ombres.
Joe renforce nos défenses.
Nous attaquons.
En silence.
Rapides.
Imparables.
Implacables.

Les Déviés ne voient rien venir.
Nous remontons ainsi le labyrinthe.
L’eau suinte des parois humides. L’air est lourd, empuanti des remugles de vieille sueur, de vomissures. Des immondices sont éparpillées tout le long de notre chemin.

Plus nous nous enfonçons sous terre, plus les Déviés que nous rencontrons sont monstrueux.
Leur taille est hors norme, quant à leurs pouvoirs, ils sont démultipliés par l’usage des drogues.
Nous avons beau essayer de continue notre progression discrètement, nous finissons par être repérés.
Joe se porte à l’avant du combat et me protège.Encore.
Il ne fait qu’un avec l’Energie qu’il utilise.
Soudain, je le vois porter ses mains à ses tempes. Il titube.
Je suis moins proche que lui du monstre, mais je prends le souffle de son attaque mentale. J’ai l’impression que ma tête va exploser.

Je relève ma visière. Avec l’énergie du désespoir, je braque mon regard sur cette abomination.
Comme avec les riktis. Je le vois reculer de frayeur.
Juste assez pour que Joe puisse se dégager, repartir à l’assaut.
J’essaye de nous soigner avant qu’il ne l’achève.
J’ai du abuser de mon pouvoir de guérir pendant ma bataille précèdente, car, là, il fonctionne avec des ratés. Il faudra que je m’occupe de l’améliorer. Ici, il nous fait défaut.

Finalement nous parvenons à éliminer toutes nos cibles, y compris le chef de ce gang, un certain Thomas.
Après une dernière inspection de sa tanière, Joe repère un terminal, sur lequel il récupère des données.
Nous espérons qu’elles seront exploitables et qu’elles nous permettrons de savoir ce que les Déviés manigancent.

Nous ressortons avec bonheur à l’air libre
Indemnes. Soulagés.
C’est presque la fin de la nuit.
Dans quelques heures, le jour va se lever.
Il vient d’y avoir un orage.
L’air sent l’ozone, le propre.
C’est une odeur que j’aime.
Avec celle de l’herbe fraichement coupée.
C’est étrange que je me souvienne de çà.
Mais je n’ai pas le temps de appesantir.

Joe a eu des informations de son indic.
Frappe Nocturne et son gang viennent de regagner leur nouvelle base.
Ce n’est pas très loin.

Joe s’envole, vite, rapide comme le vent.
Je ne sais pas voler.
Pas encore.
En fait, je ne sais même pas si j’en ai la capacité.
Je l’envie un peu.
Voler…j’aurais l’impression d’être libre.

Si je ne sais pas voler, je sais nager.
J’adore çà. C’est donc par la voie des eaux que je le rejoins.
J’ai mis un peu de temps.
Il est là, flegmatique et imperturbable.
Tranquille.
Il lit le journal.
Il le referme en hochant la tête.
Un clin d’œil derrière sa visière.

– on y va ?
– oui.

Nous sommes tous les deux de grands bavards !
J’ai déjà fait équipe avec Joe, mais au sein du groupe, jamais en partenariat.
Cà m’intimide un peu cette force tranquille.
Cette impression qu’il donne d’être toujours et partout à sa place.

L’immeuble dans lequel nous entrons est un de ceux qui ont le moins souffert de la dernière incursion rikti.
Des Trolls. A vrai dire, il n’y a qu’un Troll pour se donner un nom pareil : Frappe Obscure.
Il y a un petit comité d’accueil que nous négocions tranquillement, sans difficulté.
A cette occasion, je remarque que Joe a un crochet du droit élégant et dévastateur.
C’est bien utile, car nous sommes très souvent à court d’energie.
Il faudra que je lui demande un cours.
Depuis le départ de Titanium-Jim, je n’ai pas mis les pieds à la salle d’entrainement, et çà se ressent.
Titanium-Jim me manque.

Nous explorons les étages. Les trolls sont peu nombreux.
Nous tombons rapidement sur Frappe Nocturne.C’est un jeune Troll arrogant et sûr de lui.
Il fanfaronne. Nous défie de l’attaquer. Nous avons même droit à quelques gestes obscènes.
Joe et moi nous lançons notre attaque simultanément, à distance. En quelques secondes, notre nouvel ami n’est plus qu’un ridicule tas de cendres.

Par acquis de conscience, nous fouillons les couloirs et les bureaux. Nous nous assurons que tout est en ordre avant de quitter les lieux.

Joe et moi, nous nous séparons.
Il a reçu un message de la salle des ventes et doit s’y rendre rapidement.
J’ai pour ma part, été contactée par Valkyrie. Elle veut me voir sans délai.
Je n’ai pas le choix. C’est une convocation.

Il y a toujours autant de monde sur la place.
La mobilisation de toutes les bonnes volontés de Parangon City a porté ses fruits.
Un peu plus d’ordre et sécurité règnent dans les rues.
Les habitants pourront tenter de reprendre le cours de leur vie, avec un peu moins de peur au ventre.

J’attends que Valkyrie me fasse signe pour m’avancer.

– Haven Jane CF01, de La Clone Factory Inc, vous avez fait du bon travail.
– Madame, je n’étais pas seule, Gatling-Joe CF03 était avec moi.
– Je sais Haven-Jane CF01, je verrai votre équipier plus tard.
– ….
– J’ai le plaisir de vous accorder un pouvoir supplémentaire de votre choix, en remerciement des services rendus.

J’en suis muette. Elle me déroule une liste de pouvoirs tellement longue qu’elle me donne le vertige.
En fait, je n’en retiens qu’un.

Si je veux, je peux avoir le pouvoir de voler…

A suivre…

© Cenwen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s