Les Chroniques d’Ascalon #2

Charr, concept art GW2

« Hé, toi, l’humaine ! Bouge ! Tu gênes le passage ! »

Perdue dans mes pensées, je suis restée immobile quelques secondes, le temps d’une respiration, le temps de reprendre le contrôle et de me couper de toutes les pensées parasites qui m’ont envahi. Je me retourne, la main crispée sur la poignée de ma dague. Le guerrier Charr en face de moi recule d’un pas avec un petit sourire narquois.

« Tu as envie de jouer Petite Souris ? Je connais des  jeux dont tu n’as même pas idée. J’ai un peu de temps à perdre, je pourrais t’apprendre deux ou trois petites choses ! Et on a quelques particularités si tu vois ce que je veux dire. Tu pourrais apprécier.» Il émet un  feulement sur le caractère duquel il n’y a aucune méprise.

Il attrape mon bras. Il ne se donne pas la peine de serrer, mais je sens ses griffes déchirer le tissu de ma robe et rentrer dans ma chair. Je suis une proie facile. Je suis tellement humaine,  si peu apte à me rebeller devant sa force et sa brutalité. Je ressemble à une poupée de porcelaine, fine, transparente, un jouet fragile dont on peut se servir, puis le briser et le jeter.

Autour de nous les gens s’écartent prudemment. Les commerçants rentrent en vitesse leurs étals et claquent les volets de leurs roulottes colorées. Des hommes hâtent le pas, la tête rentrée dans le cou. La place se vide.  Ils sont tous tellement lâches. Il suffirait que l’un deux se manifeste pour mettre fin à cette scène.

Le Charr resserre son étreinte sur  mon bras et tente de m’entraîner dans un des petits passages qui mènent aux égouts. Je ne résiste pas.

La douleur dans mon avant-bras commence à devenir insupportable. J’ai laissé tomber ma dague au sol. Il la regarde et éclate de rire.

« Même nos chatons ont des couteaux plus grands que le tien Petite Souris ! »

Dans une lutte au corps à corps, je n’ai aucune chance contre lui. Même contre un homme de ma race, je ne suis pas assez forte pour me défendre. Mais il est trop ivre ou trop stupide pour réaliser ce que je suis … et ce dont je suis capable.

Je relève la tête, je le fixe droit dans les yeux et je souris. La proximité physique amplifie mes pouvoirs.  Même si j’avais voulu faire preuve de clémence, ses pensées superficielles, son envie de me violer, de me déchirer à griffes nues, d’étancher sa soif de sang à même ma gorge le rendent trop dangereux. Si je ne l’arrête pas, je ne serai pas sa seule victime.

Je plonge un peu  plus dans son esprit. Je n’ai pas besoin de chercher loin la source de ses peurs. Je m’empare d’elles. Je laisse mon pouvoir  les multiplier, les amplifier et j’utilise le miroir de mon âme pour lui retourner avant qu’il prenne conscience du danger que je représente.

Il me lâche enfin. Il tombe à genoux en gémissant, le souffle rauque. J’étends mon bras, j’approche ma main de son front le nimbant d’un éclat mauve. J’écarte mes doigts et je plonge des griffes démesurées  dans son esprit pour le mettre en pièces comme il souhaitait mettre mon corps en morceaux. Rien n’est réel. Tout n’est qu’illusion mais il n’est plus en état de faire la différence. J’hésite une fraction de seconde. Je peux en rester là ou le tuer. Son sort m’est complètement indifférent.

« Arrête ! Lâche-le !  Il n’en vaut pas la peine. La Garde du Lion va s’occuper de lui. » Une main se pose sur mon épaule et me tire en arrière. Je ne supporte pas qu’on me touche.  C’est instinctif. Mon aura se déploie et m’enveloppe dans une bulle d’énergie qui tord le monde et la réalité autour de moi.

Je maintiens ma pression sur l’esprit du Charr et je m’apprête à attaquer.

[A suivre…]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s