Réminiscence

fond d'écran jeu spellforce

○ { Je me rappelle seulement qu’autrefois, j’étais humaine.} ○

Réminiscence

Qui j’étais avant, qui j’aimais, je ne m’en souviens pas.

J’ai été engendrée et je suis née, je l’espère, de l’Amour de deux êtres.

J’ai vécu, ri, pleuré, aimé peut-être.

Comment j’ai vécu, je ne m’en souviens pas.

Je vis.

Je respire.

Le sang coule dans mes veines, semblable à celui de tous les êtres vivants d’Eo.

Je dors et mes rêves sont les liens qui me raccordent à cette vie dont je ne me souviens pas.

Je me rappelle seulement qu’autrefois, j’étais humaine.

Je suis morte.

Comment je suis morte, je ne m’en souviens pas.

Je dors et mes rêves sont les liens qui me raccordent à cette mort dont je ne me souviens pas.

Je me rappelle seulement qu’autrefois, j’étais humaine.

Je suis immortelle, créée par la folie et la soif de puissance des mages du Cercle.

Je suis unique mais je ne suis pas seule.

Nous sommes légion, condamnés à une vie sans fin et une mort sans fin.

Nous sommes différents.

Nous sommes puissants.

Nous sommes uniques.

Nous sommes multiples.

Nous sommes égaux.

Nous sommes seuls.

Nous combattons.

Nous sommes alliés.

Nous sommes ennemis.

La Rune nous utilise à sa guise et même libres, nous sommes et serons toujours ses esclaves.

Un pouvoir obscur et ténébreux coule dans mes veines, un pouvoir qui draine sa puissance de la souffrance, de la peine et de la mort.

Il y a tant de sources de magie, l’air, le feu, la glace, la terre, la lumière.

Toutes sont devenues des instruments de destruction au même titre que la lame de nos épées et de nos haches.

Le Cercle des Treize s’est forgé des armes à sa démesure, volant nos vies, nous privant de notre mort, animant nos corps d’une magie que nulle, jamais, ne pourra défaire.

Seule la fin du Cercle le pourrait mais le Cercle ne peut avoir de fin.

Rien n’a été assez puissant pour le détruire.

Il a survécu à la Guerre de la Convocation, à l’apocalypse de feu et de poison qui ont détruit notre monde.

Je suis ce que je suis.

Je suis une guerrière de la Rune.

Condamnée à une vie éternelle et à une mort éternelle.

Je me rappelle seulement qu’autrefois, j’étais humaine …

 

© Cenwen

Petites notes :

Ce texte se situe un peu à part dans l’histoire de Khyrielle, Entre Ombre et Lumière, tout comme celui du Chapitre 19 du Journal de Haven-Jane : Divagations d’un Clone. Il arrive parfois à mes personnages d’avoir un peu de vague à l’âme et de s’exprimer, on va dire, de manière légèrement indépendante de ma volonté ! ^^’

Ce texte marque aussi ma tentative de reprendre, enfin sérieusement, la publication de cette histoire qui me tient à cœur.

Je me suis fixée une parution tous les quinze jours à compter d’aujourd’hui.

Bonne lecture :)

Source de l’image : Spellforce, Jowood Productions via Free Wallpapers

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s