Spellforce III

Logo du jeu Spellforce 3

○ { Spellforce III } ○

Spellforce III

Bonjour,

En tant que fan de Spellforce – j’y joue toujours et encore depuis sa sortie en novembre 2003, je ne pouvais pas rester sans relayer les dernières nouvelles glanées ça et là à la suite des informations qui ont filtré à la Gamescon 2015.

Ce n’est pas un article de première main (à mon grand regret, mais je n’y étais pas), mais une courte synthèse d’articles et vidéos parues en langues allemande et anglaise !

Pour le moment, une certaine frustration, je l’avoue ! Pas de trailer, pas de vidéo du gameplay, uniquement des art works et pour cause, le studio est en train de changer de moteur graphique. Ceci dit, le peu d’images qui circulent laissent augurer du bon et du très bon à ce niveau.

Un grand merci à generalkros qui m’a autorisée à utiliser sa vidéo pour illustrer mon article ! ♥

A big thank you to generalkros  who authorized me to use his video to illustrate my article!

Les cinématiques sont issues de Spellforce !

L’histoire :

On en revient aux origines ! (voir sur mon blog, liens en fin de billet)

On oublie Spellforce 2 (ouf merci !) et on revient aux fondamentaux, à savoir le premier opus et même, carrément aux origines puisque Spellforce III se situe cinq siècles avant la Guerre de la Convocation et la dislocation du monde d’Eo.
On en apprend plus sur l’univers et certains éléments présents dans Spellforce seront par la force des choses, absents, puisque pas encore inventés cinq cent ans plus tard, en particulier, les portails ou les pierres des âmes. Et bien sûr, le monde n’est pas encore fragmenté. Et on découvre aussi l’histoire d’une civilisation disparue, vaguement évoquée dans les autres chapitres.

Le genre :

Spellforce, Spellforce II sont des hybrides et ont toujours été uniques par le mélange des genres, rpg* et rts* parfaitement maitrisés, même si dans Spellforce II, ces derniers avaient été tellement simplifiés quils ne présentaient plus aucune difficulté et avaient donc, perdu tout intérêt.

Au lancement du jeu Spellforce III le joueur commencera la partie sur la carte de Nortander, dans un tout petit fief. Pour progresser, il va devoir conquérir les terres avoisinantes en développant ses ressources de manière à pouvoir établir un camp, des infrastructures militaires et convoquer son armée avant de se lancer à la conquête du secteur suivant. Cependant, contrairement à Spellforce où quand vous quittiez une zone, les compteurs de ressources étaient remis à zéro, là, il y existe un compteur global et vous pourrez et devrez déplacer vos ressources d’un point à un autre, à l’aide de chariot et en empruntant des routes qu’il vous faudra protéger des malandrins. Si vous n’êtes pas en mesure de vous protéger et de protéger vos routes, mieux vaut alors se renforcer plutôt que de tout perdre en ayant les yeux plus gros que le ventre.

Chacun des secteurs de la carte aura une combinaison de ressources, il faudra donc planifier les secteurs à exploiter et à protéger, puis procéder à la transformation (par exemple, le fer miné sera transformé en lingots de fer puis en armes et équipements). Autant dire que la logistique et la stratégie deviennent extrêmement importantes puisque votre survie en dépend.

Le gameplay :

Les compagnons :

sont des pnj qui à certains moments de l’histoire choisiront de vous accompagner dans vos aventures.

Les donjons :

éléments de gameplay totalement absents de Spellforce et Spellforce II font leur entrée dans le jeu. Classiquement, vous aurez à y combattre des mobs, à déverrouiller des portes, des coffres, à désarmer des pièges et vous récupérerez des éléments utiles à votre progression ou vous permettant de sceller une alliance avec l’une ou l’autre des factions présentes sur la carte.

 Les factions :

Elles sont au nombre de trois, humaine, elfe et orc et possèdent quatre classes de base et deux classes de soutien.

Les classes de base :

cavalier, troupier d’infanterie, archer et lancier

Les classes de soutien :

mage et chaman

Le déploiement de vos troupes :

la manière de les utiliser vous apportera soit la victoire, soit la défaite.
Par exemple, vous pourrez faire charger vos cavaliers sur un groupe d’archers ennemis pour désorganiser leurs rangs. Mais vous risquez de vous heurter à un mur de lances qui mettra à mal vos cavaliers si l’adversaire a pensé à les protéger avec un groupe de lanciers. L’utilisation de la topographie du champ de bataille sera aussi à prendre en compte. Si vous placez vos archers sur un surplomb, ils bénéficieront d’un bonus d’attaque. Par contre, s’ils sont coincés dans une gorge ou un défilé …

Les Titans :

un par race, avec des caractéristiques propres et qui, comme dans les autres opus, nécessiteront une énorme quantité de ressources pour être créés !

La diplomatie :

Vous devrez faire preuve de diplomatie et d’esprit politique au cours de la partie, puisque vous rencontrerez des pnj* ayant leurs propres préoccupations, des races ayant des conflits les unes avec les autres et dont il faudra tenir compte pour avancer. Par contre, pas de « bons » ou de « mauvais » dans Spellforce III, mais comme dans la vie, des nuances de gris. Il faudra donc s’aligner sur l’une ou l’autre pour pouvoir avancer.

Les modes :

Solo : vous contre l’intelligence artificielle, classique !

Coopératif : vous et un second joueur, en lan* ou sur internet

Multi-joueurs pvp* : à six sur internet

Les graphismes :

Le studio Grimlore Games n’étant pas fan du style cartoon, prend le parti pris (bienvenu) de travailler dans un style plus réaliste et un soin qui fait penser, un peu, à Skyrim (pour le moment et au vu des art works). Ce sera à confirmer.

Support :

Uniquement sur PC, le studio indiquant que c’est le seul support capable de gérer le jeu de manière optimale.

Date de sortie : Décembre 2017

(mise à jour 02/06/2017)
Précommande possible via STEAM : http://store.steampowered.com/app/311290/SpellForce_3/ (mise à jour 02/06/2017)

VERSION FRANÇAISE PRÉVUE

Éditeur :

Nordic Games

Développement :

Grimlore Games

Définitions :

Rpg : Role playing game, jeu de rôle (en français)

Rts : Real Time Strategy, jeu de stratégie en temps réel (en français) ou jeu de simulation de bataille

Pnj : Personnage non joueur. Souvent utilisé dans les jeux de rôle, il s’agit de personnages contrôlés par l’ordinateur avec lesquels le joueur interagit. (en anglais NPC)

Lan : Réseau local qui relie plusieurs ordinateurs

Pvp : Player vs Player. Littéralement joueur contre joueur. Cet acronyme est utilisé dans les jeux de rôle multi-joueurs et désigne un affrontement entre joueurs.

Sources :

Site officiel : Spellforce

Sur Steam : Spellforce III

Vidéo : generalkros sur You tube et sur Twitch generalkros

Articles :

RPGWatch
Gamestar

 Sur mon blog :

Spellforce, Les origines, partie 1/2

Spellforce : Les origines, partie 2/2

Je vous souhaite une belle journée, douce et sereine !

Puisse  la Lumière d’Aonir  vous guider !

Isabelle G. aka Cenwen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s