Les Chroniques d’Ascalon #4

Elle l’avait suivi sans protester, sans dire un seul mot.

Il les guida au travers d’un dédale de venelles et de petits passages dont elle n’aurait jamais soupçonné l’existence. Les élancements dans son bras étaient devenus tels qu’elle devait se mordre les lèvres pour ne pas gémir de douleur.

Il lui avait proposé de s’appuyer sur lui, mais son regard l’avait dissuadé de la prendre par la taille pour la soutenir. Il l’encourageait quand il sentait qu’elle faiblissait, mais il gardait prudemment ses distances. Il lui avait rendu sa dague pour qu’elle se sente en sécurité avec lui, mais il n’allait certainement pas tenter de la toucher sans son accord. Il ne voulait pas se retrouver à la place du Charr, recroquevillé sur les pavés, fou, emprisonné dans une terreur sans nom. Il avait vu ce dont elle était capable.

Lire la suite

Publicités

Les Chroniques d’Ascalon #3

Guerrier norn, concept art GW2

Guerrier norn, concept art GW2

Il s’était hâté vers la place en voyant les gens s’enfuir. En passant, il avait alerté les gardes.  Les échauffourées entre guildes rivales, les bagarres d’ivrognes, les querelles entre espèces, les rixes entre prostitués des deux sexes étaient monnaie courante à l’Arche du Lion, comme dans toutes les grandes villes. Mais la convergence dans cette zone de tous les portails de transit asura déversant un flot ininterrompu de voyageurs  donnaient à la ville une aura presque palpable de violence, de bestialité, d’exotisme et de luxure.

Lire la suite

Les Chroniques d’Ascalon #2

Charr, concept art GW2

« Hé, toi, l’humaine ! Bouge ! Tu gênes le passage ! »

Perdue dans mes pensées, je suis restée immobile quelques secondes, le temps d’une respiration, le temps de reprendre le contrôle et de me couper de toutes les pensées parasites qui m’ont envahi. Je me retourne, la main crispée sur la poignée de ma dague. Le guerrier Charr en face de moi recule d’un pas avec un petit sourire narquois.

Lire la suite

Les Chroniques d’Ascalon #1

Guild Wars 2 récit roleplay, Envoûteuse en costume civil

Mon Envoûteuse en costume civil sur une des petites places de L’Arche du Lion

C’est comme mourir de l’intérieur. Comme une maladie qui vous ronge insidieusement, qui sape vos forces, mine vos espoirs. Vous vous fermez aux autres. Vous vous coupez de vous-même pour ne rien ressentir et surtout pas cette peine qui vous consume, cette colère qui dévore votre cœur et ce qu’il y avait de meilleur en vous. Vous ne croyez plus. Vous n’espérez plus. Vous perdez votre foi et votre bienveillance.  L’Amitié, tout comme l’Amour deviennent des coquilles vides. Vous vous perdez. Vous devenez votre propre mesure, votre juge et votre bourreau. N’attendez aucune clémence. La trahison fait de vous un être désespéré, emmuré et glacé.

Lire la suite

J’avais dit « Le rp, plus jamais ! »

Encrier et porte-plume

L’écho de mes pas résonne dans le silence figé du scriptorium. La poussière recouvre les manuscrits, les livres et les vélins abandonnés sur les pupitres. L’encre a séché dans les encriers et les plumes gisent comme des rêves brisés à même le sol. Les araignées ont tissé des architectures magiques et compliquées entre les piliers qui soutiennent les arches  voûtées.

Je suis seule et je suis bien décidée à réveiller les fantômes d’un passé oublié …
Ouf !

Je vais être  franche, je ne pensais plus être capable d’écrire ne serait-ce que 5 lignes.

Le manque de temps n’explique pas complètement, même si il en est en grande partie responsable, l’arrêt des Chants d’Elenwë.

Je suis restée bloquée sur le chapitre 18 alors que 6 autres chapitres sont rédigés. Mais voilà, il me manque la transition et rien à faire, tout ce que j’écris pour la faire me déplait.

Alors, je vais mettre en stand by le récit roleplay sur Spellforce et avancer sur un autre projet.

Je m’étais promis-juré que « le rp plus jamais », mais bon, je ne me referai pas ! Et puis rencontrer des gens qui sont dans le même « délire » que moi, c’est un vrai bol d’oxygène :)

Guild Wars 2 est sorti le 28 Août 2012 et je l’avoue, j’ai failli passer à côté du jeu. J’ai mis pas loin de 40 niveaux pour entrer dedans et m’y plaire. Parfois, il faut s’accrocher un peu :)

Je n’ai pas de projet particulier concernant la suite du blog, ou le rp qui se met en place in game. Je ferai comme pour Le Journal de Haven-Jane CF01, un récit compte-rendu, au coup par coup et on verra bien où tout ça nous mène.

Je ne veux plus me mettre la pression comme je me la suis mise sur La Rune Sanglante, ça n’apporte rien de bon et je suis déjà assez stressée comme ça, sans m’en rajouter une dose.

Donc, voilà, je suis de retour !

Cordialement,

Cenwen

Servante de Grenth

Le Nécromant tire son pouvoir des sacrifices liés au sang et de la communion avec les morts, il utilise la magie noire pour lancer des malédictions et convoquer des serviteurs mort-vivants.

Maîtres des arts obscurs, les Nécromants invoquent l’esprit des morts, voire la mort elle-même, pour dominer leurs ennemis et aider leurs alliés. En sacrifiant leur santé et en s’infligeant eux-mêmes certaines malédictions ou maladies, ils peuvent gravement endommager ceux qui auront été assez déraisonnables pour les combattre. Une fois morts ou agonisants, leurs adversaires deviennent leurs alliés involontaires. Les Nécromants ont la faculté singulière d’absorber l’énergie produite par la mort de leurs ennemis, et peuvent s’en servir pour lever une armée de mort-vivants. Les malédictions, qui coûtent généralement très cher aux Nécromants, sont encore plus redoutables pour leurs ennemis, car leurs sorts et enchantements perdent alors toute efficacité. En raison des sacrifices qu’exigent leurs méthodes, les Nécromants doivent faire preuve de patience et d’autodiscipline pour survivre.

Source : Guild Wars Univers Virtuel

Un clic pour agrandir les images…

© 2008 Isabelle Gillet aka Cenwen. Tous droits réservés.

Mes textes, récits et créations graphiques sont soumis à la législation sur le Droit d’Auteur et ne sont pas libres de droits. Pour toute utilisation, même partielle, merci de me contacter pour autorisation.